Handball Club Quingey Val de Loue : site officiel du club de handball de QUINGEY - clubeo

Match/entrainement -18 Garçons et Filles avec le Club Tchoukball Comtois: Vendredi 22/12 à Quingey de 20h à 22h

15 décembre 2017 - 12:51

Le tchoukball est un sport qui vient de suisse romande : Genève et la Chaux-de-Fonds. Le but de son inventeur était de créer un sport sans risques ou à faibles risques de blessures, et facile à jouer, pour encourager les gens à faire de l'activité physique.

Le jeu est un mélange de volley-ball, de handball : on marque des points en faisant rebondir un ballon dans un "cadre" disposé à chaque extrémité du terrain, de telle sorte que l'adversaire ne puisse rattraper le ballon par la suite. Le cadre étant un trampoline incliné qui permet le rebond du tir.

Le "Tchouk", comme les joueurs l'appelle familièrement, est présent en Europe et en Extrême-Orient. Il se développe également sur le continent américain ainsi que, plus récemment, en Afrique. Ses valeurs (toute obstruction, interception sont interdits) font que son enseignement est très répandu dans les établissements scolaire de Suisse et de Taiwan, même si dans certaines régions la création de club se fait difficilement. Certains sportifs sont en effet rebutés par l’interdiction des interceptions et l’absence d'obstruction physique, et sont de plus parfois victimes de l'utilisation de matériel non adapté destiné à la gymnastique, et non "un cadre de tchoukball", qui fait perdre beaucoup d’intérêt et de dynamique au jeu.

 

 

Historique

Le tchoukball est né des réflexions et des recherches du Dr Hermann Brandt, entreprises au cours des années 1960. Il résulte d'une étude scientifique critique des sports d'équipes les plus populaires. Le Dr Brandt, médecin genevois, a côtoyé tout au long de sa carrière un grand nombre d'athlètes blessés plus ou moins gravement lors de la pratique de leur sport.

Il constata que ces traumatismes étaient dus à l'exécution de mouvements inadaptés à la physiologie de l'individu, ainsi qu'aux nombreuses formes d'agression présentes dans certains sports. Son analyse a renforcé cette inquiétude relative à la valeur éducative des sports modernes, qui pour lui ne doivent pas aboutir à la fabrication systématique de champions, mais « contribuer à l'édification d'une société humaine valable »1. Il conçoit donc un nouveau jeu, le tchoukball, qu'il expose dans le cadre de son « Étude critique scientifique des sports d'équipe ». Le tchoukball se présente comme un mélange de pelote basque (pour le rebond), de handball (étant donné qu’il se joue avec les mains et que les pas sont limités) et de volley-ball (car la balle ne doit pas toucher terre). Il s'agit d'un sport de balle et d'équipe qui se joue à l'aide de deux surfaces de renvoi (les cadres) et se caractérise par la suppression de toutes formes d'agressions corporelles entre les adversaires.

Règles de base

Il faut un terrain de 14 × 24 m et une balle de tchoukball (ces dimensions correspondent à un terrain de basket, les dimensions d'un terrain de handball étant de 40 × 20 m). Deux cadres de tchoukball (« trampolines » inclinés) sont placés de chaque côté du terrain.

Deux équipes de sept personnes (filles ou garçons) s'affrontent en tentant de marquer des points.

Un joueur marque un point lorsqu'il a lancé la balle de façon non fautive sur un trampoline incliné et que celle-ci touche le sol hors du demi-cercle et dans le terrain avant qu'un adversaire ne la récupère.

Un joueur donne un point à l'équipe adverse s'il rate le cadre ou si le ballon rebondit (avant ou après le tir) hors du terrain (le trampoline étant hors du terrain).

Chaque équipe peut marquer des points indifféremment sur n’importe lequel des deux trampolines.

Évolution du jeu

Le joueur qui a le ballon peut faire trois empreintes maximum et n'a pas le droit de dribbler.

Chaque équipe peut faire trois passes maximum avant de tirer (la première passe après un engagement ne compte pas).

Lorsque la réception d'une passe est manquée (la balle touche le sol), le ballon change de camp.

L'équipe qui ne possède pas la balle ne doit pas gêner les mouvements du porteur du ballon (pas de contacts).

Il est interdit de jouer avec les pieds ou les jambes.

Chaque équipe peut marquer sur chacun des deux trampolines. On ne peut pas toucher plus de trois fois de suite le même trampoline.

Commentaires

EQUIPE SÉNIORS GARÇONS